(témoignage n°12)

(
Attention, cette publication contient la suite d'une note ! Si vous n'avez pas lu les textes précédents cliquez ici.
Pour ne pas vous faire divulgâcher la note de Le Monde du Dehors, parcourez l’onglet Des Notes dans le menu ou cliquez directement ici.

Erwan

« Tout est pareil mais on a senti quelque chose de nouveau dans la Grotte. Enfin, c’est ma femme qui s’en est surtout aperçu mais maintenant qu’elle le dit c’est vrai. On ne peut pas affirmer que les Têtes Baissées font des pirouettes de joie dans les couloirs de la Grotte mais ils ont de l’éclat. Oui, de l’éclat dans un lieu sous terre. Chacun fait ce qu’il doit faire et ça fait bien plaisir. Les Dirigeants, le Conseil, l’Ordre, le Juge… chacun prend ses fonctions au sérieux sans pour autant se donner une image d’être supérieur. Toutes façons, quel égo il faudrait en tirer ? Youpee, je peux avoir un soupçon d’autorité sur un groupe d’une cinquantaine de personnes ? C’est bien, bravo, tiens, ta sucette et laisse les grands parler mon petit ? Ce serait ridicule. Non, là, on apporte tous nos meilleurs efforts et nous commençons à en voir les fruits. Celui qui m’a étonné le plus c’est Abdel. Il a réussi à faire pousser des plantes dans la Grotte… non mais, avec quelle sorcellerie franchement ? Il a remplacé par le soleil par des LED rechargeables. On les met dehors et on les récupère à plein. Champignons, endives et autres choses que je ne connais pas bien. Bon, d’accord, ça ne remplace un bon steak saignant mais, whoa, faut le faire. C’est notre ingénieur agro-alimentaire, on l’aime. Puis, sinon, il y a eu aussi plein de progrès. Raphaël m’a trouvé un traitement pour mon bras parce qu’en fait il m’a dit que s’il faisait encore mal c’est qu’il devait être infecté. Il y a une patrouille qui a réussi à trouver par miracle ce qu’il me fallait. Je commence à me dire que nous réfugier dans la Grotte n’a pas été la pire décision. Oui, d’accord, il y a peut-être d’autres survivants dans des endroits bien meilleurs que le nôtre. Je suppose que le gouvernement et des militaires ont dû prévoir le coup et avoir des abri antiatomiques ou je ne sais quoi. Bah on les emmerde, nous on a la Grotte et on va leur prouver que de simples gens peuvent s’en sortir sans eux. Parce qu’ils sont où aujourd’hui ? Pas avec nous. Je te laisse… ma femme m’appelle. »

Par Enrím

Enrím

Il paraît que je m'égare souvent dans la forêt de mes rêveries. J'aime passer mon temps libre dans le monde sauvage de l'imaginaire pour en arracher des pensées, des histoires, des notes, des nouvelles, des poèmes.

Je suis aussi ici