Les derniers écrits

Amour chimique

A

Les yeux cimentés, le corps bitumé, Tu marches en mode automatique, Au bruit des pas mécaniques, Jusqu’au prochain arrêt. Dans tes mains, des bidules vendus, A l’instant dans la rue, Le goût d’un baiser au goudron, Le son d’un rire au poison. Les doigts abimés, les traits tirés, Tu les consommes sous la grimace. Bien des choses se passent… Tu voulais...

1. Une agréable odeur de papier

1

Dans un temps difficilement cernable, il faisait beau. Il suffisait de lever la tête et de regarder par la grande fenêtre du grand salon du grand appartement du grand immeuble de la grande ville pour s’en apercevoir. Les rayons solaires traversaient puissamment la pièce, si bien que tout était beau, tout était merveilleux. Il faisait si bon, il faisait si chaud. La chaleur était telle qu’il se...

Mille neuf cent quatre-vingt-dix

M

Mille neuf cent quatre-vingt-dix Glisse-toi dans ma nuit Homme de l’étoile éternelle Ôte donc tes habits Montre-toi étincelle Ta peau est une mer blanche Mes pauvres mains s’y noient Je devrais punir ces doigts Mais le loup en moi flanche Lèvres chaudes sur lèvres glacées Ta langue me brûle avec joie M’apprend ce qu’est savourer Laisse-moi venir à toi Et mes pattes dansent encore S’accrochent, se...

Tout se danse

T

Evidemment que tout se danse, Même sous une mélodie étrange, Jouée dans une salle errante, Dont les notes, piquantes, Meurtries les cœurs d’anges Qui sans cesse se mélangent. Qui, une seule fois dans sa vie, N’a jamais voulu mouvoir du jour Dans une boîte qui se veut nuit, Prendre un peu de lumière autour, Le lancer dans l’ombre qui y vit ? Faudrait-il faire preuve d’intolérance Envers des gestes...

Enrím

Il paraît que je m'égare souvent dans la forêt de mes rêveries. J'aime passer mon temps libre dans le monde sauvage de l'imaginaire pour en arracher des pensées, des histoires, des notes, des nouvelles, des poèmes.

Je suis aussi ici