Lumières projetées

L

Que voulez-vous, éclats lutteurs d’ombres, veilleurs du rêveur esseulé ? Je vous vois agiter vos particules contre le plafond de la chambre, comme pour attirer mon attention.

Que dois-je y comprendre, faisceaux de jours artificiels, lutteurs de ténèbres réelles ? Je vous fixe de mon regard forêt interrogateur.

Je cherche à sonder vos gestes brillants dans l’ombre de mes pensées. Je tire mentalement une corde de réflexions vers moi, espérant trouver au bout la signification… en vain.

Projetez donc vos lumières, insolentes ! Eclaboussez la limite supérieure de toute votre intensité ! C’est l’heure de la danse des étincelles !

Vous ne perturberez pas mon sommeil ! Ou peut-être un peu. Un peu beaucoup. Je vous déteste.

Par Enrím

Enrím

Né à Paris en 1990, il paraît que je sens bon la forêt sauvage. Je travaille dans le monde du droit mais j'aime bien passer mon temps libre dans le monde tordu de l'imaginaire pour en arracher des pensées, des histoires, des notes, des poèmes.

Je suis aussi ici