Le Monde du Dehors

L

(témoignage n°9)
Roxane

« Mathieu et moi avons la même conception des choses. Nous survivons, oui, mais nous devons calmer cette peur qui nous ronge les entrailles, celle qui nous persuade que nous n’allons jamais nous en sortir et que nous allons tous mourir. Certaines Têtes Baissées ne tiennent pas et je les entends parfois pleurer dans les voutes. Je vais alors les voir, je m’assois près d’eux, et je leur demande de me parler de leur vie d’avant. Et ça marche. La machine des souvenirs se déclenche, leur produit une nostalgie qui leur applique du baume au cœur. C’est surtout de ça qu’ils ont besoin : qu’on fasse attention à eux. Qu’on leur montre qu’ils ont toujours une identité… qu’ils existent encore ! Ils veulent se sentir à nouveau vivants. Au-delà des tâches qu’ils doivent obligatoirement faire, on essaye de leur montrer que nous sommes les uns envers les autres plus proches que les apparences veulent bien montrer. Une sorte de corde invisible qui nous lie tous avec de véritables morceaux d’humanité dedans. Je ne suis pas psychologue, mais j’ai toujours aimé écouter les gens. Leurs problèmes. Parce que parfois, en parlant à une oreille attentive, ils arrivent à trouver seuls leurs propres solutions. Et c’est ce que je veux apporter à la Grotte… à nous. »

Enrím

Il paraît que je m'égare souvent dans la forêt de mes rêveries. J'aime passer mon temps libre dans le monde sauvage de l'imaginaire pour en arracher des pensées, des histoires, des notes, des nouvelles, des poèmes.

Je suis aussi ici