Catégoriedes poèmes

Mille neuf cent quatre-vingt-dix

Mille neuf cent quatre-vingt-dix Glisse-toi dans ma nuit Homme de l’étoile éternelle Ôte donc tes habits Montre-toi étincelle Ta peau est une mer blanche Mes pauvres mains s’y noient Je devrais punir ces doigts Mais le loup en moi flanche Lèvres chaudes sur lèvres glacées Ta langue me brûle avec joie M’apprend ce qu’est savourer Laisse-moi venir à toi Et mes pattes dansent encore S’accrochent, se...

Tout se danse

Evidemment que tout se danse, Même sous une mélodie étrange, Jouée dans une salle errante, Dont les notes, piquantes, Meurtries les cœurs d’anges Qui sans cesse se mélangent. Qui, une seule fois dans sa vie, N’a jamais voulu mouvoir du jour Dans une boîte qui se veut nuit, Prendre un peu de lumière autour, Le lancer dans l’ombre qui y vit ? Faudrait-il faire preuve d’intolérance Envers des gestes...

Instant suspendu

Minuit passé, soudain l’étincelle Instant suspendu, caresses, Peau en mer blanche, mains qui s’y noient, Baisers mouillés à la nuit d’étoiles Proximité qui se ficelle Douceurs en vitesse Envies ou lois Pudeur mettant les voiles Regards croisés, éternels, Corps à genoux, la messe, Prière pour la quête, des doigts Perdus en forêt des poils Bâtons qui s’ensorcellent Jamais loin des fesses...

Enrím

Il paraît que je m'égare souvent dans la forêt de mes rêveries. J'aime passer mon temps libre dans le monde sauvage de l'imaginaire pour en arracher des pensées, des histoires, des notes, des nouvelles, des poèmes.

Je suis aussi ici