Bizarre et merveilleux

B

Je nous vois dans une différence commune qui nous lie séparément. Spectateur de mon jeu d’acteur retrouvé perdu dans une vision rationnelle inexplicable me poussant à tirer au fond de la surface l’étrange familiarité de ces bizarreries merveilleuses qui font que tout et rien sont des contradictions cohérentes. La logique et la folie ne sont qu’une et deux, ce qui me fait tout accepter dans un refus, et me fait tout rejeter en admettant.

Dans la soirée du jour, j’attire sur-sous un éloignement un soleil de lune à la lumière mal éclairée aveuglante. Je le-la montre à personne de tout le monde qui rigole sous des pleurs dans le vacarme du silence. Que ces réactions indifférentes me troublent tout en me laissant de marbre. Je me sens dans le comblement d’un anéantissement infini limité qui se terminera jamais bientôt.

Quelque part et précisément ici, une mort vivante viendra partir pour me retirer une chose qu’elle me laissera, une confusion discernante à laquelle j’abandonnerai de prendre soin dans un passé du futur. Mais en agissant d’attendre, je continuerai à l’arrêt ces antonymes-synonymes qui continuent en s’arrêtant.

Par Enrím

Enrím

Né à Paris en 1990, il paraît que je sens bon la forêt sauvage. Je travaille dans le monde du droit mais j'aime bien passer mon temps libre dans le monde tordu de l'imaginaire pour en arracher des pensées, des histoires, des notes, des poèmes.

Je suis aussi ici