L’auteur

Je n’ai été attiré par les livres que tard. Des pages sans la moindre image ? Je trouvais ça nul. Je préférais de loin mes bandes dessinées, pourvus de traits, de couleurs et de formes. Je jetais aussitôt de côté tous ces bouquins qu’on me forçait à lire à l’école. Je vivais la lecture comme une véritable punition. Je ne comprenais pas pourquoi on me faisait subir ça.

Puis un jour ma mère m’a mis entre les mains Harry Potter à l’école des sorciers, comme à beaucoup de gamins récalcitrants de mon âge. Mais elle a fait mieux que ça: elle me l’a vendu au cœur, en disant que c’est mieux qu’une BD parce que dans un livre c’est toi le dessinateur. C’est toi qui fait les images dans ta tête. Une BD, elle, te les impose et t’empêche de refaire l’histoire à ta sauce. Dans un livre, tu suis peut-être une narration mais c’est toi qui l’imagine, tu en fais ce que tu veux, tu es totalement libre. Alors, pour ma mère, je me suis forcé. Depuis, je lis pour moi.

J’ai toujours été attiré par ces histoires où il m’est impossible de savoir quand commence la fiction et où s’arrête le réel. J’aime me prendre la tête pour démêler le vrai du faux sans jamais y arriver. Il en dégage une sorte de magie indéchiffrable qui me fascine et affole mon imaginaire.

J’ai commencé à écrire des poèmes, puis ensuite des nouvelles. J’ai toujours fait court car j’aime bien tout rédiger en une fois. Ce qui est un peu triste puisque je suis certain que, si je prenais le temps de me relire et d’étaler mes écrits sur plusieurs jours, je pourrais faire mieux que ça. Ça ne m’empêche pas pour autant de vouloir me lancer un jour sur un véritable roman et, s’il pouvait être publié par une maison d’édition, ce serait encore mieux. J’ai une histoire en poche depuis des années mais je crois que j’attends juste le bon moment pour me lancer, d’être plus mûr dans mon écriture. Ou alors je me trouve simplement des excuses.

Mais pourquoi « Enrím » comme pseudonyme ? me direz-vous. Ça vient de « Fenrir ». J’ai simplement enlevé le ‘F’ puis ensuite le dernier ‘r’ pour le remplacer par un ‘m’. Enfin, j’ai mis un accent aigu au  »í’ parce que j’ai trouvé que ça faisait joli à voir. Et pourquoi m’être inspiré de « Fenrir » ? insisterez-vous. Parce que c’est le nom d’un loup gigantesque issu de la mythologie nordique et que je me passionne pour le Canis Lupus. Voilà pourquoi la devise de ce blog est « Avec de véritables morceaux de poils dedans ». Et peut-être aussi parce que je suis poilu et barbu.

Sinon, je publie rarement ailleurs qu’ici mais il m’arrive parfois de proposer des textes sur Short Edition, une maison d’édition en ligne où on peut participer à des concours et gagner des prix. Vous pouvez donc me retrouver là-bas et voter pour mes œuvres si elles vous plaisent.

Enfin, si vous souhaitez me demander quelque chose, comme une collaboration ou un bisou (j’adore ça), je suis disponible à l’adresse suivante: axeloup@gmail.com.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à me commenter: ça me permet de progresser.

Je vous souhaite une bonne lecture !