J’étais confus

Je n’ai eu qu’une envie :
M’enfuir.
Et j’ai fui
Je me suis envolé direction
Les étoiles,
Le bord du monde,
Le Rakuen,
Ou les trois à la fois
Dans des mondes qui se distinguaient dans leur mélange
Qui se réunissaient en se séparant
J’étais confus,
Guidé par la machine de mon cœur,
Nourrie à l’essence de mon sang bouillant,
Sur des voies tracées dans tous les temps.

J’étais ici ou, et, là, j’étais moi, ou, et, lui, j’étais plus, ou, et, j’étais encore, ou, et, j’étais bientôt. J’étais ou je serai émotion qui sera ou était pensée et avant ou après parole. J’étais livre sans mots, dessin sans traits, musique sans notes, musicien dans le dessinateur de l’écrivain. J’allais forcé où bon me semble, je montais en bas pour descendre en haut, je parlais muet pour voir sourd, je sentais le son pour toucher le goût. Je frappais en embrassant chacun d’entre toi, copies d’une seule personne à plusieurs. Plus, ou, et, moins je partais, moins, ou, et, plus, je m’approchais, plus, ou, et, moins j’étais fou, plus, ou, j’étais net. Je ne distinguerai plus le présent que fut le futur ni de de ce que sera le passé. Je me voulus lorsque je passe par la porte qui sera fermée. Je reviendrai lorsque je sais ce qu’il fut. Il sut qu’il sera je qu’il est lui. Il se rappellera ce qu’il est quand j’étais.

Poster un commentaire...

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.