D’une corde en rêves solides

D’une corde en rêves solides
J’accroche ma nuit au bord du monde
Où je te revois par millisecondes
Dans une beauté à m’en rendre stupide

Alors le cœur penché en avant
J’absorbe les traits de lumière
Ces morceaux de toi éclatants
Cachés dans un coin d’univers

Et j’en avale par milliers
Pour t’avoir au fond de moi
Quitte à en exploser
Faut bien aimer une fois

Et je vis mes fous rêves
Contre la loi des rois
Et tant pis si j’en crève
Je me dis pourquoi pas

Et j’invoque tous mes dieux
En m’envolant vers toi
Je leur crie dans un trauma
« Je ne veux qu’être deux »

Mais l’aube s’en vient déjà
Et tu repars en poussière
Tu t’échappes en stratosphère
Ton sourire dans l’au-delà

La nuit n’est pas le jour
J’oublie et chute par terre
Des bleus partout sur le corps
Le cœur en cimetière

Et pendant ce temps-là
Loin devant moi
Mon amour part en l’air

Poster un commentaire...

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.