Dans le coeur d’un géant

Que l’on me donne le cœur d’un géant, j’y mettrais mes affaires personnelles. Oh, trois fois rien, celles de toute une vie mais ce sont surtout les souvenirs qui prendraient de la place. J’arrangerais dans cet énorme palpitant mon petit chez-moi, une sorte de F3 en configuration romantique. Je sais d’avance que je subirais un préjudice de jouissance, avec les …

L’angoisse de la feuille blanche

Comme chaque soir, Monsieur Devaillon, de son prénom Louis, honorable écrivain français, confortablement installé dans son salon, contemplait, l’œil satisfait, le portrait de sa famille qui était reconnue dans tout le pays pour ses arts. Sa mère, Madame Mino Rosa, était peintre. Issue du milieu fabuleux du cirque, passionnée depuis l’enfance par l’étrange, elle a toujours voulu se mettre en …